Coque telephone huawei Judge Unseals Documents In Anthrax Case-ipad mini 3 coque-voymnk

Le juge Royce Lamberth de la Cour fA�dA�rale a dA�voilA� des documents judiciaires dans l’affaire de l’anthrax, aprA?s que des procureurs du ministA?re de la Justice se sont rendus dans ses locaux mercredi matin et ont plaidA� pour leur libA�ration.

Le public n’a pas A�tA� autorisA� A� assister A� l’audience, mais des sources au palais de justice ont dA�clarA� que des avocats avaient demandA� A� Lamberth de dA�bloquer certains A�lA�ments de preuve contre le microbiologiste Bruce Ivins, qui s’A�tait suicidA� la semaine derniA?re. Le FBI pense avoir tuA� cinq personnes lors d’envois d’anthrax en 2001, bien que son avocat ait maintenu son innocence et que ses amis et collA?gues ne croient pas qu’il aurait pu commettre le crime.

Le directeur du FBI, Robert Mueller, devrait informer les victimes des attaques, qui ont A�galement A�coeurA� 17 personnes. Et le bureau a prA�vu une confA�rence de presse mercredi aprA?s-midi.

Le procureur gA�nA�ral Michael Mukasey a dA�clarA� aux journalistes mardi que le ministA?re de la Justice ‘a l’obligation lA�gale et morale de faire d’abord des dA�clarations officielles aux victimes et A� leurs familles, puis au public’. A�tait derriA?re les attaques et a travaillA� seul.

C’est un grand jour pour le FBI, la premiA?re occasion pour les enquA?teurs de rA�pondre publiquement A� quel point l’affaire contre Ivins est rA�elle. A� ce stade, il semble que les A�lA�ments de preuve qui ont A�tA� divulguA�s sont un mA�lange de donnA�es scientifiques complexes et de preuves circonstancielles.

Le fait qu’Ivins se soit suicidA� la semaine derniA?re ne fait que compliquer la tA?che du FBI: normalement, il construit une affaire dans le but de convaincre un juge et un jury: cette fois, parce qu’Ivins est mort, la force de l’affaire sera dA�cidA�e dans tribunal de l’opinion publique.

Anthrax liA� au laboratoire

Selon une source qui a A�tA� informA�e de l’enquA?te, Ivins faisait partie de moins d’une douzaine de personnes ayant accA?s A� l’approvisionnement en anthrax qui, selon elles, a A�tA� utilisA� dans les attaques de 2001. Au cours des sept annA�es qui se sont A�coulA�es depuis les attentats, la technologie housse p8 s’est amA�liorA�e et, selon les sources, les chercheurs sont dA�sormais en mesure de lier la bactA�rie du charbon au laboratoire du dA�partement de la DA�fense du Maryland oA? le scientifique a travaillA�.

Les chercheurs croient maintenant que l’anthrax utilisA� dans les attaques A�tait en fait un mA�lange de spores avec de lA�gA?res variations gA�nA�tiques, ce qui lui donne une signature spA�cifique et, plus important encore, le lie presque exclusivement au laboratoire oA? travaillait Ivins.

Une source proche du dossier contre Ivins dit que le FBI a rassemblA� un rapport exhaustif sur les moments oA? Ivins est entrA� et a quittA� le laboratoire dans les jours et les semaines qui ont prA�cA�dA� l’envoi des lettres mortelles. La source dit que les journaux montrent Ivins utilisant le laboratoire oA? l’anthrax A�tait prA�sent A� des moments qui pourraient A?tre considA�rA�s comme suspects, y compris tard dans la nuit quand il A�tait lA� seul.

Ivins avait A�galement accA?s A� un etui filtre photo lyophilisateur sophistiquA�, qui aurait pu A?tre utilisA� pour transformer les bactA�ries humides en une forme sA?che. Jeff Adamovicz, collaborateur d’Ivins, dit qu’il se souvient de l’unitA� appelA�e lyophilisateur dans le couloir et dit viagrax huawei p10 lite 2017 qu’il A�tait utilisA� pour sA�cher des A�chantillons de protA�ines pour le travail de vaccination.Adamovicz a dit que le sA�choir a A�tA� signA� A� Ivins.Adamovicz se souvient des agents du FBI testant le sA�choir, mais ils ne l’ont jamais emportA�, un signe qu’il est trA?s probablement arrivA� A� l’A�tat propre.Un A�quipement supplA�mentaire aurait A�galement A�tA� nA�cessaire pour broyer les spores sA�chA�es en poudre.

Nettoyage d’un dA�versement

Ivins travaillait rA�guliA?rement avec l’une des souches les plus gA�nA�riques d’anthrax suspectA�e dans les attaques, comme beaucoup de gens dans le laboratoire. Il a rencontrA� des problA?mes aprA?s avoir admis avoir secrA?tement nettoyA� un dA�versement apparent d’anthrax dans ou autour de son bureau, selon un rapport de l’armA�e de 2002 enquA?tant sur la contamination par l’anthrax au laboratoire.

Ivins a dit qu’il a secrA?tement blanchi la rA�gion en dA�cembre 2001, mais ne l’a pas signalA� parce qu’il ne voulait pas ‘pleurer le loup’ au sujet d’un dA�versement possible.

Le blanchiment a eu lieu en mA?me temps que les enquA?teurs du FBI ont commencA� A� regarder le laboratoire comme une source de l’anthrax. A� l’A�poque, le bureau visait l’un des collA?gues d’Ivins, Steven Hatfill, que le bureau a rA�cemment payA� prA?s de 6 millions de dollars pour rA�gler son procA?s contre le FBI et le ministA?re de la Justice.

Ivins aurait eu des antA�cA�dents d’abus d’alcool et de relations familiales difficiles, y compris un frA?re qui a dit A� NPR qu’il n’est pas dA�solA� qu’Ivins soit mort. Bruce Ivins a A�galement conservA� une boA�te postale sous un faux nom A� Frederick, au Maryland, bien que la source affirme qu’elle n’est pas liA�e A� l’enquA?te sur l’anthrax.

Cette enquA?te a mA?me conduit A� la sororitA� Kappa Kappa Gamma. Mardi, le directeur exA�cutif du groupe a dA�clarA� que les enquA?teurs les avaient interrogA�s sur les contacts qu’Ivins avait eu avec certains des chapitres et des membres de la sororitA�, datant de plus de 30 ans.

Mais l’enquA?te du FBI semble, au moins jusqu’A� prA�sent, A?tre largement circonstancielle. La source a dA�crit l’affaire comme A�tant basA�e sur A�l’accA?s et l’opportunitA�A�, pas sur des preuves directes ou mA?me sur des tA�moins oculaires.

Selon une source, les enquA?teurs du FBI ont testA� la maison d’Ivins mais n’ont pas pu trouver la moindre trace de la bactA�rie mortelle.Il a A�galement rA�ussi A� garder sa cote de sA�curitA� secrA?te et, selon une source, au moins un test de dA�tecteur de mensonges. depuis les attaques.

‘Un plan homicide’

Au cours des derniers mois, l’enquA?te a clairement pesA� sur Ivins. Un conseiller d’un centre psychiatrique de Frederick a demandA� une ordonnance restrictive contre lui, disant A� la cour qu’Ivins lui avait fait craindre pour sa sA�curitA� personnelle.

Le conseiller, Jean Duley, a tA�moignA� qu’elle connaissait Ivins depuis six mois et qu’il avait participA� A� des sA�ances de thA�rapie de groupe chaque semaine. Dans une de ces sA�ances de consultation, elle a tA�moignA�, Ivins A�tait visiblement agitA�.

‘Il a ensuite dA�crit au groupe un plan d’homicide trA?s long et dA�taillA�’, a tA�moignA� Duley, ‘qu’il avait achetA� un gilet pare-balles, avait obtenu une arme, un plan trA?s dA�taillA� pour tuer ses collA?gues.’

Duley a tA�moignA� qu’Ivins avait l’impression qu’il A�tait sur le point d’A?tre inculpA� pour cinq chefs d’accusation de meurtre et qu’il prA�voyait de sortir dans un A�clat de gloire. Elle a dit qu’elle avait contactA� les avocats d’Ivins et qu’elle avait fini par le faire hospitaliser.Il a dit, aprA?s avoir A�tA� libA�rA�, qu’Ivins avait laissA� dans sa boA�te vocale des messages troublants dans lesquels il lui avait dit qu’elle avait gA?chA� sa vie.

Duley a tA�moignA� qu’elle avait parlA� avec le FBI et avait ‘peur de la mort’ d’Ivins, et elle a A�crit dans un document judiciaire qu’un psychiatre nommA� David Irwin l’avait appelA� ‘homicide, sociopathe, avec des intentions claires’. Le bureau d’Irwin a dit qu’il ne commenterait pas.

Les amis et collA?gues d’Ivins disent que la reprA�sentation de Duley d’un homme violent et en colA?re ne correspond en rien A� la personne qu’ils connaissaient.

Et dans l’un des nombreux rebondissements A�tranges qui marquent ce cas, des questions ont maintenant A�tA� soulevA�es au sujet de ses propres antA�cA�dents.

Elle a un dossier de police qui comprend des arrestations pour possession de drogue et de conduite en A�tat d’A�briA�tA�, et en avril, elle a plaidA� coupable A� une accusation de conduite en A�tat d’A�briA�tA� A� partir de dA�cembre. Mary Drawbaugh de Frederick, son avocat de la dA�fense dans cette affaire, a dA�clarA� A� NPR que Duley n’avait pas pris la dA�cision de parler aux mA�dias..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *