Coque telephone huawei p8 lite 2017 Tech support scams target victims via their ISP-etui iphone 5 personnalisA�-vxfoke

Une nouvelle escroquerie, dans laquelle les fraudeurs se prA�sentent comme des fournisseurs de services Internet lA�gitimes pour offrir un soutien technique bidon, que ce soit par tA�lA�phone ou sur Internet, est en hausse, a constatA� la BBC.

C’est une torsion sur un vieux truc qui impliquait de faire appel A� une victime qui prA�tendait souvent reprA�senter Microsoft et facturer le faux support technique.

La version en ligne de l’arnaque implique une fenA?tre contextuelle rA�aliste qui interrompt la session de navigation normale d’une victime avec un message qui semble A?tre lA�gitime et semble provenir du vA�ritable FAI de la victime.

La firme de sA�curitA� amA�ricaine Malwarebytes a repA�rA� plusieurs fournisseurs de services Internet amA�ricains et canadiens, notamment ComCast et AT. Elle a A�galement crA�A� des pages Web pour les FAI britanniques, notamment TalkTalk et BT.

La fenA?tre contextuelle contient un message indiquant que le fournisseur de services Internet a dA�tectA� un logiciel malveillant et invite les victimes A� appeler un numA�ro ‘pour une assistance immA�diate’.

Jerome Segura, un consultant de la firme de sA�curitA� Malwarebytes, a enquA?tA� sur des escroqueries de support technique pendant des annA�es, mais quand il est tombA� sur la derniA?re itA�ration, il a failli tomber pour cela.

‘Cela m’a surpris et j’ai presque pensA� que c’A�tait rA�el, c’est une page de mon FAI qui m’a dit que mon ordinateur A�tait infectA�, et ce n’est que lorsque j’ai regardA� de plus prA?s que j’ai vu que c’A�tait une arnaque.’ BBC.

Il n’est pas surpris que les escrocs aient trouvA� de nouvelles mA�thodes pour tromper les gens.

‘Les appels A� froid sont trA?s coA�teux et aprA?s des annA�es de racontage, les coque iphone 5s personnalisA�e gens commencent A� se rendre compte que c’est une escroquerie, donc les arnaqueurs doivent trouver de nouvelles faA�ons de le personnaliser et de le rendre lA�gitime. Monsieur Segura.

Comment les escrocs connaissent-ils votre FAI

Dans le cas des appels A� froid, il peut s’agir d’un cas chanceux de deviner un FAI commun, mais dans le cas des pop ups, il existe un moyen tout A� fait plus intelligent pour les fraudeurs de glaner des informations qui peuvent les aider.

Comment A�a marche

Les gros rA�seaux publicitaires permettent aux utilisateurs de gagner personnaliser sa coque pas cher de l’espace publicitaire sur des sites en enchA�rissant A� un prix donnA�. Les cybercriminels coque iphone 6 silicone where to buy ventolin inhalers online en profitent pour placer des publicitA�s infectA�es par un seul ‘mauvais’ pixelCe pixel permet de rediriger les utilisateurs et de les infecter en arriA?re-plan. un site parfaitement lA�gitime qu’ils n’ont mA?me pas besoin de cliquer sur l’annonceLe malware de l’annonce redirige les utilisateurs vers un site en arriA?re-plan invisible A� l’utilisateur qui vA�rifie leur ordinateur et dA�couvre leur adresse IPDepuis l’adresse IP, il est facile de savoir quel FAI PossA?de quelle adresse IPVictims sera servie une pop up adaptA�e A� leur FAI spA�cifique qui les avertit que leur ordinateur est infectA� et leur donne un numA�ro A� appeler Les fraudeurs utilisent encore le cold calling mais leurs mA�thodes ici sont aussi devenues plus sophistiquA�es au lieu d’une vague description d’elles En tant qu’agent de support de Windows, beaucoup prA�tendent maintenant reprA�senter les FAI lA�gitimes, avec des rA�ponses trA?s crA�dibles lorsqu’ils sont contestA�s.

Prenez David du Midlands, qui tombe dans la catA�gorie d’une victime typique, A�tant plus A?gA� et pas entiA?rement tech savvy. Il est, par coA?ncidence, liA� A� un employA� de Malwarebytes.

Il a rA�cemment reA�u un appel tA�lA�phonique de quelqu’un prA�tendant reprA�senter le centre de sauvetage de BT.

Le fait que l’appel soit apparu comme un numA�ro international a A�veillA� les soupA�ons de David.

‘Nous sommes inondA�s pA�riodiquement d’appels internationaux et nous savons qu’ils essaient de nous vendre quelque chose ou ne servent A� rien’, at-il dA�clarA� A� la BBC.

L’interlocuteur a tentA� de persuader David qu’il surveillait son service haut dA�bit BT depuis un certain temps et qu’il avait pris connaissance d’un certain nombre de virus qui nA�cessitaient une attention immA�diate.

David n’A�tait pas sA�r qu’il A�tait tombA� pour une escroquerie similaire il y a quelques annA�es et n’A�tait pas prA?t A� le faire A� nouveau. Il a demandA� le numA�ro de tA�lA�phone et l’adresse de l’appelant et lui a dit qu’il vA�rifierait avec BT et reviendrait A� lui.

Le numA�ro que l’homme lui a donnA� de rappeler ressemblait A� celui de Londres (avec un prA�fixe 0203) et l’adresse qu’il donnait A�tait l’adresse rA�elle du siA?ge de Londres de BT.

AprA?s plusieurs tentatives infructueuses de passer au vrai numA�ro d’assistance tA�lA�phonique de BT pour vA�rifier l’appel, David a dA�cidA� de se retirer.

‘Je suis passA� A� ce qui ressemblait A� un centre d’appel et une jeune femme a dit’ c’est du soutien de BT et je vais vous mettre A� un technicien. ‘Tout cela semblait trA?s crA�dible.

‘Le technicien, qui A�tait une personne diffA�rente de l’appelant d’origine, a dA�clarA� qu’il faisait partie de l’A�quipe de secours de BT et qu’il surveillait l’utilisation de mon haut dA�bit BT et qu’il recevait des signaux indiquant qu’il avait A�tA� piratA�’, a dA�clarA� David. BBC.

Il a demandA� A� David de taper Alureon dans Google, pour lui montrer le virus qu’il prA�tendait avoir infectA� son ordinateur. Alureon est un vrai virus qui s’enfonce profondA�ment dans le systA?me d’exploitation Windows.

AprA?s l’avoir fait peur avec les dangers possibles, il a demandA� A� David de visiter un site Web et d’entrer un code qui permettait au technicien d’accA�der A� distance A� son ordinateur.

Il lui a montrA� une sA�rie de programmes sur son ordinateur qui semblait avoir un problA?me avec le systA?me d’exploitation Windows, c’est qu’il montre beaucoup d’erreurs qui peuvent sembler suspectes A� l’A�il non averti.

Malwarebytes a rA�cemment vu beaucoup plus de cas d’escrocs ciblant les ordinateurs Mac mais Microsoft reste la mA�thode principale car il est juste de parier que de nombreux utilisateurs plus A?gA�s auront un ordinateur qui exA�cute un systA?me d’exploitation Windows..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *