Coque telephone huawei p9 lite The child bride trade is booming in Myanmar as the gender gap bites i-coques pour samsung galaxy a3-qxjimn

Avec l’explosion de l’A�conomie nouvellement ouverte du Myanmar, l’offre semblait A?tre une opportunitA� idA�ale, alors la jeune femme A�tait d’accord: les sacs A�taient emballA�s et les tickets de bus A�taient rA�servA�s.

Mais dA?s que Nandar et le courtier ont traversA� l’A�tat Shan du Myanmar pour entrer dans la province chinoise du Yunnan, la triste rA�alitA� est devenue A�vidente: elle A�tait devenue partie intA�grante du commerce illA�gal des A�pouses du Myanmar en Chine.

‘Le courtier m’a emmenA� dans une maison oA? beaucoup d’hommes chinois sont venus me regarder, je n’ai rien pu faire.’

Nandar a finalement A�tA� achetA�e par quelqu’un qu’elle a dA�crit comme A�un homme plus A?gA�A� pour 60 000 yuans (11 630 $). Il s’est avA�rA� qu’il faisait l’achat pour son fils handicapA� intellectuellement.

La servitude domestique de son nouveau mariage a commencA� immA�diatement.

‘Je ne comprenais pas le mandarin alors au dA�but je n’A�tais pas sA�r de savoir comment faire tout le mA�nage [pour la famille A�largie]’, a-t-elle dit.

‘J’ai essayA� de m’A�chapper mais je ne savais pas oA? j’A�tais.

‘Je n’ai rA�ussi A� avoir des relations sexuelles avec mon mari qu’une seule fois et je suis tombA�e enceinte.’

Seul en Chine, le destin de Nandar semblait scellA�.

L’A�vasion est rare pour les femmes prises au piA?ge L’histoire de Nandar est loin d’A?tre inhabituelle au Myanmar, l’un des nombreux pays d’Asie du Sud-Est oA? les rackets transfrontaliers transportent des femmes sans mA�fiance en Chine et les vendent A� un prix trA?s A�levA�.

A�Les femmes sont souvent trompA�esA�, a dA�clarA� Thar Shee, responsable du projet de lutte contre la traite des A?tres humains A� l’Association des femmes baptistes de Yangon Kayin, une ONG locale qui aide les survivants du retour du Myanmar A� se rA�insA�rer.

Thar Shee a expliquA� que les courtiers ciblent souvent les quartiers les plus pauvres des grandes villes. Parfois, ils ont seulement besoin de promettre des emplois qui paient 200 000 kyats (188 dollars) par mois en Chine assez pour tenter de nombreuses jeunes femmes vivant dans des conditions A�conomiques difficiles.

Il y a de nombreuses consistances dans la multitude de cas traitA�s par l’Association des Femmes Kayin Baptistes: une fois A� l’intA�rieur de la Chine, les femmes sont entiA?rement confinA�es A� la propriA�tA� de leur mari. Il n’y a pas d’accA?s A� un tA�lA�phone ou A� un ordinateur, par crainte de les voir entrer chez eux et, dans les rares cas oA? les femmes se rendent dans des lieux publics, elles sont surveillA�es de prA?s par un chaperon.

En raison de ces facteurs ainsi que des barriA?res linguistiques, financiA?res et gA�ographiques, Thar Shee a dA�clarA� que ‘pas trop d’A�chappatoires’.

Le fossA� entre les sexes bA�atif de la Chine Le principal moteur de ce commerce est l’A�cart important entre les sexes en Chine, rA�sultat direct de sa politique de l’enfant unique.

Depuis l’introduction de l’expA�rience sociale en 1979 jusqu’A� son assouplissement en 2015, d’innombrables couples chinois ont subi des avortements sA�lectifs de sexe jusqu’A� ce qu’ils aient un fils.

Et le dA�sA�quilibre entre les sexes qui en rA�sulte est stupA�fiant. cosue Le Bureau national des statistiques chinois a rapportA� plus tA?t cette annA�e qu’il y avait 33,59 millions d’hommes de plus que les femmes en Chine en 2016.

C’est 33,59 millions de futurs candidats qui peuvent samsung j5 2017 coque pil perancang yang tidak menggemukkan avoir besoin d’une femme.

Des annA�es de violence De nombreuses femmes du Myanmar qui sont vendues dans ce commerce sont A�galement victimes de violence domestique.

Comme Nandar, Hnin Wai a A�tA� contraint de traverser la frontiA?re chinoise par un courtier de quartier.

La mA?re de deux enfants pensait qu’elle allait faire une tournA�e de magasinage en Chine pour A�relA?cher un peu de stressA�.

Mais elle n’est pas retournA�e au Myanmar pendant trois ans.

A�AprA?s avoir traversA� coque personnalisA�e samsung galaxy s4 mini la frontiA?re en Chine, j’ai entendu quelqu’un dire qu’ils allaient me vendre, j’ai essayA� de m’A�chapper A� plusieurs reprises et le chauffeur m’a brisA� le brasA�, a-t-elle dit, dA�montrant qu’elle ne peut plus se plier.

Mais le pire A�tait encore A� venir. Hnin Wai a A�tA� vendu deux fois A� deux hommes diffA�rents sur une pA�riode de trois ans. Les deux l’ont rA�guliA?rement soumise A� la violence domestique.

‘J’ai A�tA� forcA� de travailler et quand j’ai [quelque chose qui ne va pas], j’A�tais battu, parfois j’A�tais battu tous les jours.’

Et pour l’empA?cher de s’A�chapper A� nouveau, elle A�tait A�enfermA�e pendant trois ans, avec seulement du pain et de la soupe A� mangerA�..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *